10 raisons qui prouvent que vous souffrez de stress pré-exam...

Publié le par Ma Frz

10 raisons qui prouvent que vous souffrez de stress pré-exam...

:) Allez souriez, ça va passer :)

1) Vous avez arrêté de dormir

Disons que vous avez arrêté de dormir d'une façon  normale . Oubliés les dodos de 8 heures par nuit, le sommeil réparateur... Je ne voudrais pas paraître alarmiste mais lorsque l'on passe un concours ou que l'on a des partiels, voici la situation la plus classique : révisions jusqu'à minuit ce qui évidemment, ne facilite pas l'endormissement. Du coup, on tourne, on lit, on boit des tisanes (le super truc qui ne marche absolument paaaaaaaaas), et puis finalement on s'y remet car ça sera toujours du temps de gagné ! Résultat, on se couche à 2h pour se lever à 7h, top !

 

2) Les cauchemars 

Dans la longue liste des cauchemars pré-examen nous trouvons :

  • l'oubli de la convocation et/ou de la pièce d'identité : complètement absurde étant donné que la veille, vous avez vérifié 118 fois que les documents étaient bien dans votre sac.

  • Se tromper de jour et/ou de lieu d'examen (ouais mais aussi si vous aviez lu la convocation d'une façon plus attentive vous n'en seriez pas là!).

  • L'oubli de matériel : calculatrice, trousse, instruments de mesure etc... Ne cherchez pas à demander à votre voisin de vous les prêter ça n'arrivera jamais.

  • La paralysie face à la feuille d'examen, autrement dit le « je ne sais plus rien du tout !! ».

 

3) Vous êtes une terreur pour votre entourage

« Je n'y arriverai jamais », « et si je ne suis pas admissible on fait quoi ? », « attends mais tu ne comprends pas ce que je vis ok ?! ». Vous saoulez tout le monde et en plus vous avez l'impression que vos proches ne vous comprennent pas ! Bande d'ingrats ! Oui vous êtes aussi égocentrique, égoïste et vous ne reconnaissez pas les efforts des autres pour vous supporter. Bref vous êtes infernale (mais logiquement ça devrait passer).

 

4) Vous ne parlez que de votre concours 

On a l'impression que le monde entier doit vivre au rythme de vos révisions. Cela rejoint d'ailleurs le point du dessus ! En avant les pronostics, les plannings réalisés en fonction des dates de vos écrits. Le nombre de soirées refusées pour cause de « ouais non attends ce soir je ne peux pas, faut que je me plonge dans la proportionnalité » ne se compte même plus... En même temps qu'on se le dise, ce n'est pas drôle pour vous non plus !

 

5) Manger équilibré ? Whaaaaaat ?

Disons que les mantras tels que «le  bio c'est bon », « stop aux grignotages », « manger 5 fruits et légumes par jour » ne vous atteignent pas et vous ne vous sentez absolument pas concernés. Votre truc à vous c'est le grignotage, les plats préparés, les plats en livraison, bref tout ce qui fait qu'on ne va pas perdre du temps pour se nourrir !

 

6) Vous êtes devenu(e) bipolaire

Votre état d'esprit change tous les deux jours (si vous avez de la chance car pour certains c'est toutes les deux heures....). La remise en question est constante, vous passez de l'euphorie à l'abattement le plus complet, tout en traversant de petites crises de panique. Absolument pas fatiguant !

 

7) Vous vous transformez en ours ou en ermite 

Depuis quelques semaines vous avez décidé d'arrêter de sortir de chez vous. Déjà il faudrait s'habiller et franchement on est bien mieux en pyjama sous la couette pour réviser. En plus, il fait ultra beau, si vous sortez vous allez prendre des couleurs ou même avoir bonne mine et pour l'oral ça ne fera pas du tout sérieux. Donc restez chez vous ça vaut mieux !

 

8) Chez vous, c'est l'apocalypse 

Au plus l'échéance approche, au plus vous stressez, au plus vous révisez de façon frénétique au plus tout ce qui ne se rapporte pas au concours ne trouve plus grâce à vos yeux. Comme votre intérieur par exemple ! Vous faites la vaisselle lorsqu'il n'y a plus un couteau de propre, la dernière fois que vous avez passé l'aspirateur doit remonter au mois de novembre et vous n'avez plus besoin de faire de machines puisque vous ne sortez plus donc ne vous habillez plus ! Yes !

 

9) Vous fumez (beaucoup plus que d'habitude)

C'est l'alternative au grignotage. Les fumeuses fument deux fois plus, enfin elles fument dès qu'elles ont un coup de stress donc en période d'examen ça peut aller très très vite !

 

10) Vous vous challengez sans arrêt, toute seule !

Je ne sais pas si ça vous rassure mais le fait de se créer des petits challenges devient normal : « allez en deux heures, je suis certaine d'arriver à faire les exercices de la page 22 à la page 678 »,  « allez même s'il faut 4 heures pour faire un sujet, à tous les coups je peux en faire deux en 3 heures... Si je ne rédige pas (et si je ne réfléchis pas non plus) ». Il existe bien d'autres variantes comme « bon ce week-end je suis certaine de pouvoir ficher trois bouquins... ». Cela rejoint d'ailleurs une autre manie de la personne stressée pour cause d'examen, celle de faire des plannings sans arrêt, toutes les semaines et de ne jamais les respecter !

 

Courage, on est tous dans le même bateau !

 

Vivement cet été que l'on se détende !

Des bises.

Commenter cet article

Magali 18/04/2015 15:54

Se mettre à ronger ses ongles ! Enfin plus d'ongle maintenant on attaque les doigts !!!!! Aïe !!!

Ma Frz 24/04/2015 20:07

Aie aie aie!! Vivement que ça se termine!!!

charlotte 15/04/2015 17:22

j ai bien rigolé en le lisant c'est tout à fait vrai !! j'ajouterais pour ma part les éruptions de boutons à des endroits inhabituels ( cou et dos compris ) qui vous font passer pour un ado en pleine crise d'acnée liée au manque de sommeil et au stress ..

Ma Frz 15/04/2015 19:12

Ahah je pense que la liste peut encore être complétée...!!!